Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Surveillance glycémique : même pas mal !

Chacun sait que la surveillance glycémique fait partie du quotidien du diabétique. Le diabète se caractérise en effet par un taux de sucre anormalement élevé dans le sang des personnes atteintes et la bonne conduite du traitement impose de pouvoir mesurer à intervalles réguliers ce taux de glucose sanguin appelé glycémie. Chaque malade est donc chargé (sauf les jeunes enfants ou les personnes très âgées) de réaliser par lui-même cette surveillance glycémique.

Une surveillance glycémique pluri-quotidienne.

La possibilité d’auto-contrôle de la glycémie, rendu possible par la commercialisation de dispositifs adaptés, a révolutionné le suivi des diabétiques à partir des années 1970.

En effet, si un diabétique type 2 (non insulinodépendant) peut se contenter de contrôles espacés hebdomadaires par exemple), un diabétique type 1 (insulinodépendant) doit tenir compte plusieurs fois par jour du niveau de sa glycémie, avant chaque injection d’insuline ainsi qu’en cas de sensation anormale.

D’abord basés sur la colorimétrie puis sur une interprétation électrique, les lecteurs de glycémie individuels permettent aujourd’hui une bonne surveillance glycémique à partir d’une goutte de sang capillaire prélevée au bout du doigt par une micro-piqûre.

Procédé de surveillance glycémique à partir de sang capillaire.

Les limites du suivi sur sang capillaire.

  1. Une technique traumatique pouvant à terme devenir douloureuse.

    Si le prélèvement d’une goutte de sang capillaire au moyen d’un dispositif de micro-piqûre n’est pas extrêmement douloureux, sa répétition peut provoquer une sensibilité rapidement une importante sensibilité de l’ensemble des doigts qui transforme la surveillance glycémique en calvaire.

  2. Un résultat uniquement instantané.

    Les dispositifs d’auto-contrôle glycémique ne permettent de mesurer le taux de glucose sanguin qu’au moment où le prélèvement a été effectué. S’ils représentent un progrès indéniable dans la surveillance glycémique, ils ne permettent pas d’appréhender facilement les variations de la glycémie entre 2 contrôles.

    Ceci est particulièrement important la nuit, période dans laquelle l’absence d’activité du malade peut avoir des répercussions sur le taux de glucose sanguin.

Une surveillance glycémique continue et non traumatique.

Pour remédier aux inconvénients cités précédemment, le laboratoire Abbott, un des précurseurs dans la mise à disposition de lecteurs individuels de glycémie, commercialise depuis 2014 un dispositif de surveillance glycémique novateur dénommé FreeStyle Libre.

La surveillance glycémique est maintenant possible sans piqûre avec FreeStyle Libre

Lecteur de glycémie sans piqûre, sans lancette et sans bandelette, FreeStyle Libre permet une mesure du taux de glucose présent dans le liquide interstitiel sous-cutané au moyen d’un patch adhésif de la taille d’une pièce de 2 €. Une parfaite corrélation entre le taux de glucose du liquide interstitiel par rapport au taux sanguin est garante d’un résultat tout aussi fiable qu’avec un lecteur de glycémie classique.

une fois mis en place en arrière du bras pour une durée de 14 jours (l’application et le retrait sont aisés et indolores), le capteur permet une lecture discrète à n’importe quel moment (y compris au travers de vêtements) au moyen d’un petit scanner et libère ainsi le malade des piqures systématiques du bout des doigts. Indolore et discret, l’auto-contrôle peut être renouvelé aussi souvent que nécessaire au cours de la journée. Petit et étanche, le capteur sait se faire oublier en toute circonstance y compris sous la douche ou lors d’activités nautiques (à l’exception de la plongée sous-marine).

Dernier avantage et non des moindres, à chaque scan le lecteur indique par une flèche la tendance haussière ou baissière de la glycémie mais aussi une courbe qui traduit l’évolution du taux sur les 8 dernières heures ce qui permet de vérifier l’absence d’éventuelles hypo ou hyperglycémies nocturnes, impossibles à ressentir physiquement.

Comment changer d’équipement de surveillance glycémique ?

Logo de FreeStyle Libre pour la surveillance glycémiqueLe système FreeStyle Libre de chez Abbott permet ainsi une surveillance glycémique aisée, indolore et plus globale en comparaison avec les lecteurs de glycémie capillaires à bandelettes. Il est fort à parier que les piqûres du bout des doigts ne seront peu à peu qu’un lointain souvenir chez les diabétiques.

Inutile pour autant de vous précipiter chez votre pharmacien, le dispositif FreeStyle Libre, novateur jusqu’à la commercialisation, est diffusé par Internet à l’adresse monfreestylelibre.fr pour faciliter l’information et la procédure d’achat. Cerise sur le gâteau, une application Android vous permet de remplacer le lecteur par votre smartphone habituel pour réaliser les scans à toute heure et en tout lieu!

Attention : conservez également le lecteur de glycémie sur sang capillaire qui pourra être utile pour la surveillance glycémique en cas de fluctuation rapide de la glycémie ou lors de résultats anormalement bas.

jean-pascal guillon webmaster du blog les livres du bien-être : santé bien-être et développement personnel

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

, , , ,

Laisser un commentaire

2 Réponses à Surveillance glycémique : même pas mal !

  1. Alexandre 14/11/2016 à 22:37 #

    Justement j’ai rencontré une commerciale de chez abbott, c’est vrai que c’est vraiment confortable pour le patient. Surtout chez les enfants, la maîtresse peut prendre les glycémies sans piquer.

  2. Jean-Pascal Guillon 21/11/2016 à 09:16 #

    Oui, c’est beaucoup plus facile et surtout totalement indolore d’effectuer ainsi la surveillance glycémique chez les enfants.

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.