Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Savoir faire un break pendant les vacances, mode d’emploi

break vacancesFaire un break pendant les vacances semble chose très facile mais, honnêtement, combien parmi vous y parviennent vraiment ? Et en plus, ce n’est même pas de votre faute, vous ne faites que subir les pressions de votre entourage professionnel. Alors, quel est le secret des vacances réussies ? Suivez le guide.

Faire un break suffisamment long

Les sociologues s’accordent sur une durée minimale de 2 semaines de vacances pour pouvoir vraiment faire un break. Une période de congés de 3 semaines sera même considérée comme optimale mais tend à se faire rare si l ‘on regarde les statistiques qui indiquent des vacances de 18 jours en moyenne contre 1 mois il y a quelques dizaines d’années. Il est certain qu’en dessous de 15 jours il n’y a pas de vraie coupure, pas suffisamment de temps pour prendre du recul et faire un break profitable.

Partir l’esprit tranquille

Les vacances, ça se prépare. Bien sûr, je ne parle pas ici des réservations, de la programmation des excursions ou de la liste des bagages mais bien de la préparation des congés au sein de l’univers professionnel. Plusieurs règles simples permettent de faire un break réussi :

  • partir si possible sans emporter le moindre élément de travail : faire bien comprendre que votre refus ne s’adresse pas à la personne qui vous demande ce petit service mais bien à la tâche professionnelle par besoin de faire un break.
  • bien préciser que l’on ne sera pas joignable ou, si cela est impossible, définir par avance des plages horaires limitées de disponibilité.
  • faire le point en équipe sur le travail à accomplir et les échéances de manière à être certain que toutes les obligations seront remplies en notre absence
  • apprendre à déléguer à un (ou des) collaborateur(s) de confiance (c’est indispensable mais souvent le plus difficile pour la plupart d’entre nous) : expliquer quels ont les points les plus importants et programmer un face à face dès notre retour pour faire le point et valider le travail réalisé.

Avoir un projet à soi

Faire un break et partir en vacances ne veut pas dire devenir inactif pendant plusieurs semaines. Il est normal et souhaitable de s’accorder un repos complet les premiers jours pour décompresser totalement et permettre à notre organisme de récupérer du stress et de la fatigue mais l’ennui risque de gagner rapidement les hyperactifs et devenir un cauchemar pour l’entourage. Il faut donc se définir un véritable projet de vacances qui peut être :

  • la pratique d’activités sportives : attention cependant à ne pas se placer en compétiteur (les bonnes habitudes ne se perdent pas si facilement) car sans entrainement préalable, un souci physique est vite arrivé.
  • le suivi d’activités culturelles, soit en se consacrant pleinement à une passion (lecture, musique ou autre), soit en s’ouvrant à de nouveaux univers, à des découvertes aussi inattendues qu’enrichissantes. 
  • de s’investir à fond dans la vie de famille et dans les jeux des enfants pour compenser les contraintes habituelles d’un emploi du temps surchargé.

faire un break vacances

Et si vous devez vraiment travailler …

Faire un break ne permet pas toujours de couper tous les ponts avec les obligations professionnelles et il peut parfois être indispensable de garder le contact avec un patron ou des collaborateurs. Mais il ne sera possible de déconnecter que si l’on fixe à soi-même et aux autres des règles strictes qui permettront tout de même une véritable coupure et de faire un break efficace.

définir par avance des plages horaires qui seront consacrées au travail en prenant si possible l’avis préalable des autres membres de la famille avant de les fixer.

se tenir en dehors de ces horaires aussi éloigné que possible de l’ordinateur ou du téléphone portable qui sont aujourd’hui certes de fabuleux instruments de communication mais aussi les chaînes qui empêchent de faire un break.

s’isoler pour travailler afin de ne pas perturber en même temps les vacances des autres

se concentrer pleinement sur les tâches à accomplir pendant les périodes de travail de manière à parvenir à une efficacité optimale synonyme de gain de temps.

Se limiter absolument aux tâches indispensables que l’on a identifiées et définies par avance : il n’est pas question pour faire un break de se laisser déborder en répondant aux mails des collègues par exemple

Pour la plupart d’entre vous, les vacances sont terminées ou touchent à leur fin. Par bonheur, les miennes commencent à peine et je vais m’efforcer d’appliquer à la lettre les principes que je viens d’énoncer . C’est le seul moyen de faire un break total et de repartir sur de bonnes bases après avoir rechargé les batteries. Vous y penserez pour vos prochains congés ?

 

jean-pascal guillon

 
 

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

, , , , ,

Laisser un commentaire

23 Réponses à Savoir faire un break pendant les vacances, mode d’emploi

  1. Vincent - Vaincre-timidite.com 29/08/2012 à 10:38 #

    Je comprend les gens qui partent en vacances et qui pensent toujours à leur boulot ou à leur ennuies. C’est vrai qu’il est dure de faire le vide et de tous oublier un moment car on sait qu’il faudra retourner dans le bain une fois les vacances terminées. Merci pour cet article Jean Pascal.

  2. Jean-Pascal 29/08/2012 à 11:53 #

    Bonjour Vincent et merci pour ce commentaire. Je répondrai simplement qu’il n’y a pas que (ou qu’il ne devrait pas y avoir que) le travail dans la vie. Les vacances sont les trop rares moments d’évasion et il faut savoir en profiter au maximum et s’accorder le maximum de bien-être à leur occasion.

  3. Brigitte 29/08/2012 à 14:38 #

    J’ai hâte de mettre en pratique vos conseils ! Mes vacances tombent la semaine prochaine !

  4. fred@hotel marseille 14/09/2012 à 11:09 #

    Bonjour,

    Effectivement partir en vacance et rester connecté n’est pas vraiment des vacances. Il faut savoir vraiment se déconnecter (email, téléphone) et prévenir les collègues que cette fois-ci c’est un gros break pendant la semaine de vacance.
    Je vous rejoins toute à fait sur ce que vous nous dites 🙂

  5. Rollers femme 20/09/2012 à 11:51 #

    Moi , je vote pour le repos actif. Pratiquer un sport léger, peut être en famille, est la meilleure façon de se détendre. Le roller, le ski en hiver, la marche nordique ou la nage…

  6. Jean-Pascal 20/09/2012 à 12:28 #

    Oui, le repos actif est source de bien-être. Un peu de sport plutôt que le canapé est bon pour les artères, le coeur … et le moral.

  7. Jean-Pascal 20/09/2012 à 20:29 #

    Pour les irréductibles récalcitrants du « je débranche tout », l’alternative des tranches horaires fixes et ciblées est aussi une solution acceptable, personnellement c’est celle à laquelle j’ai recours ou alors faut que je sois au bout du monde.

  8. ostéopathe 09/10/2012 à 18:07 #

    J’aurais aimé faire un break, mais je réalise que lorsque l’on est à son compte, on ne peut jamais vraiment faire la part des choses ! A l’epoque ou j’étais salarié c’etait beaucoup plus simple

  9. Jean-Pascal 09/10/2012 à 19:01 #

    Eh oui, Julien, c’est tout le paradoxe! Lorsqu’on travaille pour soi, on est libre de son emploi du temps mais en réalité on se crée des obligations. Je sais ce dont je parle car je suis moi-même indépendant depuis plus de 25 ans. C’est là qu’il faut justement apprendre à se faire remplacer et/ou à déléguer pour parvenir à se manager des coupures pour changer d’air et de préoccupations. C’est important pour soi mais aussi pour la qualité du travail fourni en fin de compte.

  10. byled.fr 23/10/2012 à 11:38 #

    Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Moi aussi je vote pour le repos actif pour se détendre. Je préfère bouger même pendant mon repos.

  11. Jean-Pascal 23/10/2012 à 14:07 #

    Bonjour. Oui les vacances pour profiter de loisirs et pas uniquement le farniente mais le sujet de l’article concerne plutôt le bien-être que l’on se procure en débranchant du travail.

  12. Village vacances vendée 24/10/2012 à 20:16 #

    C’est toujours bien dur de couper du boulot, notamment avec l’explosion des médias.

  13. Julien 25/10/2012 à 19:37 #

    Je ne peux qu’être d’accord avec ta réponse. L’overdose de travail nous met finalement en situation de burnout et nuit à notre travail. Les vacances et le repos, c’est salvateur

  14. Jean-Pascal 25/10/2012 à 19:47 #

    Donc tu vois ce qu’il te reste à faire. Tu verras que ton bien-être s’en ressentira pour longtemps.

  15. Jean-Pascal 26/10/2012 à 11:18 #

    Les medias ne sont que des instruments et certes le tout-connecté peut nous transformer en esclaves du travail … mais les fabricants n’ont pas encore supprimé le bouton « off ». A nous de savoir en faire usage pour préserver notre bien-être !

  16. Caroline 31/10/2012 à 12:23 #

    Il est vraie qu’en tant que chef d’entreprise j’essaie de m’imposer des limites mais elles sont très difficilement respectable. faudrais pouvoir débrancher le cerveau le temps des vacances…!

  17. Jean-Pascal 02/11/2012 à 09:23 #

    Caroline, si en tant que chef d’entreprise vous n’arrivez pas à vous imposer des limites, c’est que vous voulez tout faire toute seule. Il faut parfois savoir déléguer une partie du travail et des responsabilités pour gagner en bien-être et en liberté. dans le cas où personne ne peut vous secondez, apprenez simplement à dire « non » de temps en temps.

  18. Camille 30/01/2013 à 23:20 #

    Vivement les vacances ! Merci pour cet article qui m’a donné envie de faire ma valise et de partir… ! Mais suis-je bête, le travail m’attends demain… et après-demain aussi ! Allez, gardons courage, cela arrive plus vite qu’on ne le crois. Et cella passe aussi plus vite que l’on ne le crois, alors profitons au maximum !

  19. Jean-Pascal 31/01/2013 à 09:50 #

    Bonjour. Les prochaines vacances seront l’occasion de mettre en application les conseils de ce billet et de découvrir tout le surplus de bien-être que l’on peut en retirer. Bon courage pour demain en attendant ! 🙂

  20. camping Ametza 12/04/2013 à 10:57 #

    Comme tu le précises, il n’est pas évident de lacher prise même pendant les vacances. Le stress est toujours présent, même s’il diminue, mais c’est plutot dans les pensées que c’est compliqué.
    Profitez bien de vos vacances, et lachez tout

  21. Jean-Pascal Guillon 12/04/2013 à 18:28 #

    Lâcher prise est surtout une question de volonté et je crois d’ailleurs que je vais consacrer à cela mon prochain article afin de partager quelques pistes et astuces avec le plus grand nombre pour le bien-être de tous. Tant que des pensées sont encore dirigées vers la cause habituelle du stress, le stress persiste.

  22. Alain 19/05/2013 à 09:24 #

    Ce que tu dis est très juste, mais la question au final est de savoir comment ne plus penser aux choses qui font stresser…même en essayant diverses techniques, cela n’est pas évident, la source revient toujours de plus belle.

  23. Jean-Pascal Guillon 19/05/2013 à 10:07 #

    Pour ne plus penser aux choses stressantes et profiter du bien-être des vacances, il faut s’imposer des règles strictes. Faire un break nécessite de se « forcer » à couper avec les préoccupations quotidiennes. A mon sens, la meilleure formule est de se fixer une plage horaire pour traiter ces sujets afin de ne pas culpabiliser et de pouvoir profiter à fond le reste du temps. Ne plus penser à rien est en effet trop illusoire pour être réalisable.

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.