Mener une vie normale avec le trouble bipolaire

N'OUBLIEZ PAS!
Inscrivez-vous à la Newsletter

Vous serez avertis de la parution des derniers articles et recevrez des offres exclusives.

 

Le guide "Super-Aliments, leurs Secrets" vous sera offert.

Invalid email address
Essayez sans risque. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

trouble bipolaireLe peintre Van-Gogh en aurait lui-même été atteint, le trouble bipolaire est une affection psychique fréquente. C’est une pathologie difficile à surmonter pour de nombreuses personnes et très pénible à supporter pour leur entourage. Souvent, ceux qui n’ont pas recours à l’aide d’un professionnel de santé finissent par penser au suicide et passent très fréquemment à l’acte. Si vous ne voulez que cela vous arrive, à vous ou à l’un de vos proches, il est primordial d’en apprendre davantage au sujet de cette maladie et des méthodes permettant de reprendre le contrôle de la situation pour mener une vie normale remplie de bien-être.

La maladie maniaco-dépressive est plus connue sous le nom de trouble bipolaire. Elle se manifeste principalement par des sautes d’humeur incontrôlables et ceux qui en souffrent comparent leurs vies à des montagnes russes. Ils subissent d’énormes hauts et bas, avec une alternance de phases d’euphorie et de périodes de dépression. Aucun traitement adapté à la maladie maniaco-dépressive n’existe à l’heure actuelle ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a aucune solution. Elle peut au contraire être contrôlée au quotidien par des techniques efficaces de lutte contre les sautes d’humeur ce qui permet de suivre une vie normale.

Mais comment déceler l’existence de ce trouble ? Il revêt des aspects assez variables mais il se manifeste toujours par l’apparition épisodique et incontrôlable de comportements inhabituels et temporaires chez un individu :

  • sentiment d’incapacité à bien réaliser certaines choses
  • changements brusques d’humeur : irritabilité, colère, peur
  • accès brusque et désordonné d’idées
  • disparition de toute timidité et inhibition
  • euphorie sans raison apparente
  • pulsions de séduction/sensualité
  • sentiment d’omnipotence, d’invincibilité

Beaucoup de personnes adoptent la politique de l’autruche lorsqu’ils ressentent ces symptômes en se convaincant qu’ils seront bientôt terminés et qu’elles retrouveront leur bien-être. C’est une grave erreur et rechercher une aide médicale appropriée est indispensable. Faire face à une maladie telle que le trouble bipolaire doit commencer très tôt afin d’éviter que des choses plus sérieuses ne surviennent.

Lorsqu’une affection maniaco-dépressive est diagnostiquée, cela entraîne en général beaucoup de désespoir chez le malade ainsi que parmi les membres de sa famille alors que bien des ressources existent pour affronter la situation et parvenir, si ce n’est hélas à une guérison, à affronter le trouble pilolaire avec sérénité. La clé de la réussite est détenue par le patient lui-même. S’il décèle ses anomalies de comportement et décide de réagir en essayant d’utiliser les différentes ressources proposées par l’aide médicale dont il est demandeur, il est sur la bonne voie pour reprendre le contrôle de son trouble bipolaire. S’il s’enferme au contraire dans son mal, les troubles ne manqueront pas de s’aggraver au point qu’il deviendra peu à peu un danger pour lui même et pour les autres. Un individu bipolaire peut parfaitement mener une vie normale et heureuse, en particulier s’il peut compter sur le soutien de la famille et des amis. Pour soi ou pour les autres, il ne faut pas hésiter à rechercher de l’information sur le trouble bipolaire.

Jean-Pascal Guillon, les-livres-du-bien-etre

Cet article a 2 commentaires

  1. Tres difficile de vivre avec cette maladie. Meme si on veux se prendre en main , voir un specialiste, le desespoir nous gate.Il faut ,,reapprendre a vivre » en etant ,,malade a vie,,. Et ca , c’est le plus difficile….

  2. Il est toujours difficile au départ de vivre avec une maladie que l’on sait handicapante et difficilement curable. Le principal travail des thérapeutes est de nous apprendre à « vivre avec » et d’en minimiser au maximum les effets. C’est pour cela qu’un malade ne peut pas s’en sortir tout seul.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jean-Pascal Guillon

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?
Fermer le menu