Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Jardiner, une méthode anti-stress qui fait ses preuves.

Le jardinage en guise de méthode anti-stress, je saisis ici l’occasion donnée par la dernière édition du festival « A la croisée des blogs » organisée ce mois-ci par Luc Geiger du blog « Mister-no-stress » pour relier mes deux passions et moteurs dans l’existence : le bien-être et le jardinage. Certes, le jardinage comme méthode anti-stress n’est peut-être pas exactement une « façon atypique, drôle voire délirante de gérer le stress » mais elle n’est pas non plus si commune et surtout c’est la mienne et elle est efficace.

Comment le jardinage peut-il constituer une méthode anti-stress ?

Fort de ce constat, je vous propose ici de détailler les mécanismes par lesquels l’activité de jardinage contribue à évacuer notre stress de manière totalement passive et inconsciente. Nous pourrions certainement définir d’autres arguments sur le sujet et je n’en ai ici retenu que 6 que j’estime être les plus importants :

1) Jardiner est un hobby utile.

Produire des légumes permet en effet de donner un sens à ses loisirs. En prenant soin de son potager, on contribue tout autant que par son travail à la satisfaction des besoins de sa famille et l’on se sent par conséquent utile.

2) Jardiner est un remède contre l’impatience.

Une part non négligeable de notre stress quotidien est générée par l’impatience et l’envie d’obtenir tout, tout de suite. Le jardinage nous apprend ainsi la patience : du semis à la récolte du fruit de notre travail se déroule un laps de temps incompressible pendant lequel nous sommes contraints à simplement observer le déroulement du processus de croissance.

3) Le jardinage demande une totale concentration.

Avoir les mains occupées et se focaliser à 100% sur une tâche à accomplir est certainement le meilleur moyen de nous distraire de nos difficultés et problèmes du quotidien. Il n’existe pas à mon avis de méthode anti-stress plus efficace pour réaliser un vide total de notre cerveau , je n’ai personnellement jamais réussi à jardiner tout en réfléchissant à autre chose. Et vous ?

4) Jardiner apprend à vaincre les difficultés par le raisonnement.

Le jardinage oblige à faire face à certaines difficultés ou à certains ennemis des cultures : la fuite étant impossible sous peine de perdre la récolte à venir, nous sommes bien obligés de résoudre le problème par un raisonnement méthodique et non précipité sous le coup de l’émotion.

5) Jardiner rapproche de la nature.

Dans un jardin, il y a à la fois de la couleur et de la vie. Ces 2 éléments sont bien souvent ceux qui manquent dans notre existence uniforme et tristounette. Reprendre contact avec un environnement naturel représente une excellente méthode anti-stress tout autant qu’une manière de réapprendre à vivre pleinement le moment présent.

6) Jardiner est l’occasion de se faire plaisir.

Se faire plaisir est, tout le monde le sait, un excellent moyen de lutter contre le stress. Avec le jardinage on retrouve le goût de plaisirs simples tels que la satisfaction d’avoir réussi à mener une culture jusqu’au stade de la récolte mais aussi le plaisir incomparable de cuisiner et de déguster les légumes que l’on a produits.

Ce sont toutes ces raisons qui m’ont amené à aménager un potager en carrés et à développer un blog intégralement consacré à ce sujet en plus de mes lectures et écrits sur le bien-être. J’oublie certainement un certain nombre de points positifs et vos témoignages sur les bienfaits de cette méthode anti-stress seront les bienvenus pour compléter et enrichir cet article. Alors, à vos plumes et prenez bien soin de vous. 🙂

Ouvrage très intéressant pour votre bien-être avec une méthode anti-stress grâce au jardinage, recommandation du blog les livres du bien-être

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

, ,

Laisser un commentaire

6 Réponses à Jardiner, une méthode anti-stress qui fait ses preuves.

  1. Luc mister-no-stress 09/06/2013 à 23:04 #

    Bonjour Jean-Pascal,
    Mais oui !
    Le jardinage peut être un excellent anti-stress pour toutes les raisons que tu donnes !
    C’est une forme de méditation, regarde les moines japonais avec les jardins zen !
    Et c’est rare que cela soit prescrit par un médecin….
    Merci de ta contribution.
    Prends soin de toi
    Luc Mister NO Stress

  2. Jean-Pascal Guillon 10/06/2013 à 04:02 #

    Merci Luc pour ce passage et ce commentaire. Les jardins zen constituent en effet d’excellents exemples de lieux de lâcher-prise et de méditation. Si les médecins prescrivent rarement une « cure de jardinage », l’hortithérapie a fait son entrée dans certaines maisons de retraite ou certains centres de soins à dominante psychologique et les résultats sont à la hauteur même si les publications scientifiques sur le sujet sont encore très rares.

  3. Dominique Chayer 10/06/2013 à 17:34 #

    Salut Jean-Pascal!

    Je ne fais pas encore de jardinage afin d’en récolter les légumes, mais j’ai plusieurs plantes à la maison dont je prends plaisir à m’occuper!

    Tailler les plantes, faire des boutures pour en repartir des nouvelles, les transplanter, les arroser, leur fournir lumière et engrais afin qu’elles nous fournissent de belles fleurs…

    Et, tout récemment, je m’amuse à planter des graines, des noyaux de fruits, juste pour voir ce qui en sortira et ce que cela deviendra 🙂

    C’est vrai que c’est plaisant, et ça a son effet anti-stress.

    Au plaisir,

    Dominique

  4. Jean-Pascal Guillon 10/06/2013 à 22:03 #

    Bonsoir/bonjour Dominique.

    Moi aussi je ne fais que planter des graines et les voir grandir; je sais juste un peu par avance ce qu’elles deviendront.

    Par contre c’est mon anti-stress, à la limite de l’addiction :_) .

    Quand il fait mauvais temps, c’est presque une punition de ne pouvoir m’en occuper.

    A très bientôt.

  5. Jimmy 24/09/2013 à 10:32 #

    J’ai la chance d’avoir un petit bout de jardin et de travailler chez moi. Donc dès que je sens qu’il me faut une petite pause, je vais m’occuper de mes fleurs et de mes plantes pendant quelques instants et cela me permet de me vider un peu l’esprit, de me ressourcer en gros pour repartir ensuite de plus belle avec une concentration revenue au top. Et parfois même quelques idées juteuses me viennent en pleine session jardinage 🙂

  6. Jean-Pascal Guillon 24/09/2013 à 10:43 #

    Bonjour Jimmy. Merci pour votre commentaire qui confirme bien toute la faculté que possède l’activité de jardinage de nous vider l’esprit et de rendre notre cerveau à nouveau disponible pour de nouvelles idées. Je dirais même que jardiner est une occasion unique de vivre pleinement le moment présent de manière naturelle, sans avoir à y penser.

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.