Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Habitudes : comment détecter (et combattre) celles qui vous volent votre énergie au quotidien.

Avant de commencer cet article, je tiens à présenter mes excuses aux lectrices et lecteurs de ce blog. Il n’est pas dans mes habitudes de vous laisser aussi longtemps sans nouvelle publication mais cet automne a été pour moi synonyme de nombreux changements positifs mais quelque peu chronophages. Promis, je serai désormais plus assidu.

Pour commencer en douceur, j’ai choisi un article qui m’ a été proposé par Alexis, webmaster du fort sympathique blog http://magnetisme-et-bien-etre.com/. Ce billet nous interpelle justement sur nos habitudes négatives et nous suggère de les exterminer au plus vite. Rassurez-vous, vous n’entamez pas une guerre, il s’agit d’un combat zen et pacifiste, en s’opposant aux habitudes qui nous épuisent, et non directement à des personnes ou des événements.

Une journée pour vous observer vous-mêmes.

Avant de savoir comment contrer ces habitudes énergivores qui vous épuisent tant, apprenez à les repérer. Pour cela, donnez vous pour consigne, sur une journée, d’effectuer le maximum de gestes en toute conscience, en étant un observateur de vous-même.

Du lever au coucher, dans les transports, au travail, chez vous… soyez lucide, éveillé, vigilant. Ne vous jugez pas, ne tentez pas de corriger vos mauvaises habitudes, soyez simplement en observation.

Pour bien réussir cette journée, choisissez-en une où le programme n’est pas imprévu ou fastidieux. Si cela tombe pile le jour où vous avez une réunion important ou devez achever un projet d’envergure, ce n’est sans doute pas le bon moment.

Et quoi qu’il en soit, si un gros imprévu survient au cours de la journée, reportez votre observation à un peu plus tard.

Vous constaterez premièrement qu’agir en toute conscience est bien moins évident que vous ne le pensiez et que les habitudes de vie ont l’ascendant sur votre volonté ! C’est ce qui rend l’exercice si intéressant et amusant, même si parfois un peu agaçant. Vous vous surprendrez sans doute à agir de façon quelque peu « hypnotique », effectuant des gestes (ou attitudes, réflexions…) automatiquement.

Prenez note de ce qui vous épuise autant.

Ne vous en faîtes pas, il est bien normal d’être submergé par le pouvoir des habitudes néfastes. Même les maîtres Zen, s’ils ont certes une plus grande maîtrise que vous et moi, se trahissent eux aussi régulièrement.

Si vous le pouvez, ayez un petit carnet de notes avec vous et écrivez ce qui est à classer dans les habitudes à corriger. Ce sont celles-ci qui vous volent de l’énergie, et vous nuisent au quotidien sans même que vous ne vous en rendiez compte. Ce peuvent être :

  • Une mauvaise pensée,
  • Une angoisse, un doute,
  • Un réflexe qui perturbe votre concentration (regarder son mobile, son compte de réseau social internet…),
  • Une façon de répondre aux autres,

Etc.

Bien sûr, il y a les faits dont vous êtes responsable, mais aussi ceux qui sont inévitables. Si prendre le métro vous épuise, notez-le. Si tel collègue vous agace, notez-le également. Notez ainsi ces « voleurs d’énergie » en trois catégories : les évitables, les modifiables, et les inévitables.

Les habitudes évitables, supprimez-les.

De nombreuses petites habitudes semblent anodines mais, une fois additionnées, forment un « tout » qui plombe votre quotidien.

En écoutant votre corps et votre esprit, vous vous seriez aperçu, par exemple…

  • que, allumer la télévision dès votre retour vous embrumait l’esprit,
  • que le café du midi ne vous détendait pas,
  • que vous aviez des petits réflexes nerveux tout au long de la journée qui ne vous aidaient pas à vous sentir bien et agaçaient votre entourage,

Et ainsi tout un tas d’autres petits faits. Vous pourrez ainsi apprendre à vous déconditionner, définir de nouvelles routines et vous passer de vos petites mauvaises habitudes et addictions.

Ne faites pas l’erreur de vouloir tout changer du jour au lendemain. Commencez par une bonne résolution, et une fois qu’elle est assimilée, passez à la suivante.

Les faits modifiables

D’autres habitudes ne sont pas à supprimer radicalement mais plutôt à modifier. C’est notamment le cas pour les quelques exemples suivants :

  • vous mangez trop lourd à la pause de midi et en conséquence il vous faut deux heures pour être de nouveau optimal,
  • vous avez tendance à trop parler de choses négatives,
  • vous parlez à certaines personnes de façon peu aimable,

Ces exemples ne correspondent pas dans l’absolu à des faits négatifs (l’appétit, la communication…), ce qu’il vous faut c’est bien sûr rectifier le tir.

Prenez bien le temps d’y réfléchir afin que chaque petite manie « stressante » se transforme en un rituel apaisant. Pour les cas de figures cités : prenez l’habitude de manger plus léger, pensez à des sujets positifs avant de parler, souriez aux autres … autant de nouvelles habitudes qui augmenteront votre bien-être et celui des autres.

il est aussi difficile de perdre les bonnes que les mauvaises habitudes

Photo de Celestine Chua

Comment contrer les habitudes inévitables ?

Le métro vous stresse, votre chef de service vous tape sur les nerfs, l’endroit dans lequel vous vivez vous déplaît…

Tous ces éléments du quotidien sont très difficilement évitables, voire parfois inévitables. Il vous faut alors les positiver au maximum, par de petites astuces toutes simples. En voici quelques unes :

  • Dans le métro, écoutez un lecteur MP3. Programmez-vous à l’avance des musiques de votre goût, de préférence relaxantes.
  • Ne renvoyez pas de la nervosité à ceux qui s’adressent à vous nerveusement. Soyez souriant et aimable en retour !
  • Dans votre voiture, n’essayez pas de slalomer, d’appuyer sur le champignon ou de passer à l’orange pour arriver plus vite. Dans les bouchons, mettez un disque ou la radio (de préférence de la musique, pas d’actualités).
  • Appliquez-vous à faire le mieux possible les tâches ennuyeuses que vous avez à remplir, plus encore que pour les tâches appréciées. Vous pourrez ainsi passer à des tâches intéressantes plus rapidement.

Vous constaterez ainsi que de nombreux petits évènements négatifs peuvent en réalité être mis à profit, ou tout du moins être bien mieux gérés et transformés en habitudes zen.

Il est parfois compliqué de faire simple

Certains conseils et exemples vous paraissent trop simples ? Trop évidents ? La recherche du bien-être est très souvent synonyme de simplicité. Le mental complique tout, alors que l’âme demande des solutions claires et simples.

Alors… ne faites pas de plan sur la comète et agissez pour avoir enfin de bonnes habitudes.

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d’aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j’espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d’améliorer votre qualité de vie. C’est ce que j’ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d’années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

Laisser un commentaire

7 Réponses à Habitudes : comment détecter (et combattre) celles qui vous volent votre énergie au quotidien.

  1. Adrien 01/12/2014 à 16:55 #

    Bonjour Jean-Pascal,

    Votre article traduit bien les mauvais automatismes qu’on a pour certaines habitudes; j’aime beaucoup !

    Je suis tout à fait d’accord avec vous qu’il est indispensable de prendre une journée de simple observation de comment on agit durant une journée (beaucoup de nos habitudes sont automatisées).
    Prendre conscience aussi du monde qui nous entoure et être « aware » (attentif) pour nous permettre de nous améliorer de jour en jour.

    Un automatisme que beaucoup d’entre nous a et que tu as bien relevé, c’est de boire un café en espérant qu’il nous donne de l’énergie.
    Le café n’est qu’un stimulant qui va augmenter votre rythme cardiaque.
    Qui dit « stimulant », dit phase d’euphorie, suivi de dépression.
    Je m’explique: juste après avoir bu notre café celui-ci nous donnera de l’énergie…pour les 15 minutes qui suivent.
    Dès lors on se sentira fatigué, déprimé et tendu pour les personnes plus fragiles émotionnellement. Donc consommez du café de manière modérée, c’est-à-dire 1 à 2 par jour maximum.

    Merci pour cet article !

    Vivons pleinement notre vie 🙂

  2. Bricolo 06/12/2014 à 07:48 #

    bonjour, merci pour le partage, je vis tout cela quotidiennement mais j’ai du mal à gérer le stress relatif à ma vie professionnelle parce que j’ai subi trop de succession d’échec ces dernières années! mais je présume que tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir!

  3. Jean-Pascal Guillon 06/12/2014 à 18:20 #

    Merci pour ce commentaire Adrien. En effet, le café (comme le sucre par ailleurs) sont de faux amis très tenaces dans nos habitudes. Ce sont toutes ces petites routines qu’il faut apprendre à débusquer en effectuant une pause et en réussissant à devenir spectateur de son quotidien.Le bien-être est à ce prix et personnellement j’effectue périodiquement ces petits « arrêts sur image » pour recadrer certains comportements inconscients qui se font un malin plaisir à resurgir d’on ne sait d’où!

  4. Jean-Pascal Guillon 06/12/2014 à 18:22 #

    C’est justement le but de cet article de vous inciter à dénicher toutes ces petites et grandes causes de stress pour une vie professionnelle plus sereine et ainsi nécessairement plus fructueuse. Restez toujours confiant en vous et vous réussirez … alors apprenez à devenir plus zen et à savourer le bien-être à chaque instant.

  5. Creation marketplace 09/12/2014 à 12:25 #

    Bonjour Jean-Pascal! Cet article sur les habitudes négatives est très intéressant, c’est vrai qu’il faut généralement se ménager pour changer ses mauvaises habitudes et améliorer sa qualité de vie. L’épanouissement personnel est exactement ça: travailler sur soit même pour être toujours quelqu’un de meilleur de l’intérieur. Ce qui passe justement par la correction d’habitudes négatives.
    Merci pour ces conseils.

  6. Jean-Pascal Guillon 09/12/2014 à 12:56 #

    Merci Paul pour le commentaire de cet article et je vous souhaite de vous améliorer sans cesse pour accroître votre bien-être. Revenez régulièrement et mettez en pratique tous les conseils que je vous délivre au fil de mes billets.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Habitudes, supprimez celles qui volent votre &e... - 15/11/2014

    […] Les habitudes négatives sont un ensemble de petits riens qui mis bout à bout au quotidien finissent pas épuiser toute votre énergie vitale. Combattez-les !  […]

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.