Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Des origines de la méditation

la méditation est une activité millénaire remise en avant pas le développement personnel et la recherche de bien-êtreLes techniques de méditation se sont largement développées dans notre monde occidental ces dernières années, en relation directe avec l’engouement pour le développement personnel.

La méditation est une pratique très ancienne

Mais en réalité, ce n’est pas une science nouvelle, loin s’en faut, et des fresques de personnages en position de méditation, vieilles de près de 4000 ans, ont été retrouvées dans des cavernes indiennes. Certains affirment même que la naissance de la méditation serait concomitante de la maîtrise du feu, les humains se concentrant alors sur les flammes pour contrôler leur esprit mais bien entendu nous ne possédons pas de preuves de cela.

Ainsi donc, les racines de la méditation se seraient développées pendant quelques millénaires suivant une tradition orale par le bouche-à-oreille ou plutôt par une transmission de maître à disciple. Les premières traces écrites datent d’environ 500 ans avant JC, époque à laquelle se dégagent presque simultanément les 2 grands courants du bouddhisme en Inde et du taoïsme en Chine.

Le taoïsme

Né près de 2000 ans avant notre ère chrétienne, le taoïsme a su évoluer au fur et à mesure des courants de penser pour conserver toute sa force jusqu’à nos jours. À la fois mystique, scientifique et philosophique, le taoïsme inspire les principes de la médecine chinoise traditionnelle tout autant que ceux de la cosmologie ou des arts divinatoires.

Mêlant le culte des esprits, des ancêtres et de la nature, le taoïsme met en avant un principe unique, universel et impalpable d’où émerge la multiplicité de la création, préfigurant ainsi les grandes religions monothéistes (musulmane, juive ou chrétienne).

Le taoïsme est à l’origine de la technique de meditation utilisée en Tai-chi-chuan en Qi-gong ou dans les arts martiaux chinois puis japonais. Toutes les techniques de méditation taoïstes ont pour objectif une circulation libre du Qi (énergie vitale) dans le corps, bien que la limite entre le corps et l’esprit y soit très floue. Ceci peut être favorisé par des mouvements respiratoires ou des gestes lents et parfaitement définis associés à la méditation de l’esprit.

Le bouddhisme

bouddha était un fervent adepte de la méditation ainsi que nous l'étudions dans les livres du bien-être

Apparu au VIème siècle avant notre ère dans le nord de l’Inde, le bouddhisme doit son existence au bouddha Siddhârta Gautama dont l’existence réelle a été avérée. À 30 ans, cet indien a l’existence dorée a pris conscience de la misère humaine ainsi que de la maladie et des tourments de la mort. Cherchant le remède à ces tracas, c’est à l’occasion d’une méditation sous l’arbre de la Bodhi qu’il eut l’éveil, la révélation qui lui inspira « les quatre nobles vérités » sur les remèdes à la souffrance.

Ainsi, la méditation a toujours été et reste de nos jours l’élément central du bouddhisme et les pratiques de méditation ont pour objectif d’amener chacun des adeptes à l’illumination, en association avec la vertu et la sagesse qui sont également des éléments indispensables.

Méditation et société occidentale

Longtemps rattachée strictement à la religion musulmane ou au christianisme, la méditation n’a pas connu une grande diffusion au cours des siècles dans les sociétés non orientales. La méditation chrétienne était par exemple réservée aux croyants les plus mystiques, ainsi qu’aux prêtres et autres religieux.

Ce n’est que depuis peu, grâce aux efforts d’ « occidentalisation» menés par certains adeptes ayant envie de partager les bienfaits de la méditation, que l’on assiste à un véritable essor de cette discipline.

Le yoga et l’engouement qu’il a suscité dans les dernières décennies ne sont pas étrangers à ces nouvelles pratiques mais c’est véritablement sous une forme contemporaine laïcisée et plus accessible que la méditation captive un nombre de pratiquants en croissance exponentielle.

Nous verrons dans le prochain article que la méditation, qui s’insère dans l’ensemble des disciplines du développement personnel, voire dans certains protocoles thérapeutiques, correspond en réalité à un réel besoin de nos sociétés occidentales actuelles … quelques jours de patience pour en savoir plus … et en profiter pour me laisser de nombreux commentaires ou compléments de ce billet.

jean-pascal guillon webmaster du blog les livres du bien-être : santé bien-être et développement personnel

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

,

Laisser un commentaire

7 Réponses à Des origines de la méditation

  1. Magalie 21/01/2014 à 07:24 #

    Dans la religion Musulmane il n’y a pas de geste respiratoire ni de quatre noble vérité !! seulement la fois en Dieux et son dernier prophète Mohamed ce qui signifie un croyance et qui implique bien évidement une sagesse inégalée je veux juste dire qu’on peut pas comparer boudhisme et taoïsme avec l’islam ça na rien a voir

  2. Jean-Pascal Guillon 21/01/2014 à 08:04 #

    Il n’est nullement question de comparer ici l’Islam et le Bouddhisme. Bien entendu que cela n’ a rien à voir. L’ Islam n’est cité dans cet article que pour mentionner que le recours à la méditation y est directement lié au Prophète, dans une recherche de rapprochement par rapport à lui et à ses enseignements, et n’y a aucun rapport avec un travail de développement personnel individuel.

  3. Magalie 21/01/2014 à 11:43 #

    Merci pour les éclaircissement que tu a apporter

  4. Jean-Pascal Guillon 21/01/2014 à 14:50 #

    Avec plaisir Magalie. @ tous les lecteurs de ce blog, n’hésitez pas à me poser mes questions et je m’efforcerai d’y répondre au mieux et dans les plus brefs délais.

  5. Emma 22/01/2014 à 10:19 #

    Bonjour Jean-Pascal 🙂 on te retrouve et tes articles avec plaisir, c’est ur que le sujet que tu evoque me laisse perplexe car jusqu’a maintenant je ne sais pas comment les maître de taoïsme et du bouddhisme font pour échapper au monde réel et je fais toujours le rapprochement à des plante ou drogue ancienne comme moyen de rester isoler er d’entrer dans vipe 🙂 , ça me rappel un peu l’alchimiste !!
    Dons j’espère que dans ta deuxième partie tu évoquerai cette question

  6. Jean-Pascal Guillon 23/01/2014 à 08:42 #

    Bonjour Emma,
    Il n’y a pas d’alchimie là-dedans mais une grande faculté de concentration.
    Le cerveau possède des règles de fonctionnement que l’on peut apprendre à maîtriser.
    Les sons en particulier peuvent aider pour parvenir aux différentes phases de la méditation.
    Bonne journée et merci de ta fidélité et de ta réactivité.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Des origines de la méditation | Les livr... - 21/01/2014

    […] Les techniques de méditation se sont largement développées dans notre monde occidental ces dernières années, en relation directe avec l’engouement pour le développement personnel.La médita  […]

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.