Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Dépasser son ego pour plus de bien-être.

dépasser son egoTous les psychanalystes nous expliquent depuis des décennies que le bien-être de l’homme (et de la femme) passe par la construction d’un « ego » et que comprendre le processus qui nous a mené là où nous sommes aujourd’hui permet de vivre heureux. Mais certains philosophes et spécialistes du développement personnel considèrent, inspirés en cela par les pensées orientales et indienne en particulier, que dépasser notre ego est le seul moyen d’être vraiment ce que nous sommes.


Qu’est-ce que l’ego ?

L’ego est la représentation d’une personne que chacun pourrait appeler « moi-même » et qui permettrait selon les psychiatres un fonctionnement correct dans la vie quotidienne. Il résulte donc de la construction progressive d’une image mentale de soi par le développement de ce que l’on peut appeler des attachements vis à vis des personnes, des règles sociales et des éléments qui interviennent dans notre existence. Ainsi, depuis notre plus tendre enfance, nos parents puis tous ceux qui nous entourent et les évènements qui nous arrivent façonnent notre ego.

Pourquoi dépasser son ego ?

La raison est fort simple. Notre ego nous enferme dans une image de nous qui n’est pas nous mais qui est le résultat de ce que la société a fait de nous. Or, la vraie liberté ne peut être atteinte que dans l’absence d’image de soi pré-construite. Malheureusement, plus forts seront les attachements, plus violents seront les coups que la vie devra donner pour briser l’identification que l’on fait de notre personne avec notre corps-mental.

En réalité, il est impossible de penser ce que l’on est, on ne peut que l’être. Ce constat est en rapport direct avec la notion de moment présent: celui-ci ne peut être que vécu, s’il est pensé il appartient alors déjà au passé. C’est pour cette raison que la notion d’ego ne peut pas représenter ce que l’on est.

Comment dépasser son ego ?

Il faut pour cela éliminer les idées et les opinions que nous avons sur nous-mêmes. Cela ne veut pas dire pour autant que nous devons abandonner tout jugement mais nous devons simplement perdre l’habitude de nous identifier avec ces pensées. Il suffit de devenir observateur de la vie c’est à dire d’apprendre à voir et à écouter sans conclure ni interpréter. Cela peut sembler difficile alors qu’en réalité le seul fait de se rendre compte que l’on analyse rend cette habitude totalement inutile.

Mais attention, car rien n’est définitivement acquis et la vie prend un malin plaisir à entraver vos efforts en créant des situations susceptibles de recréer des souffrances psychiques. Il vous faudra donc rester vigilant, apprendre à rechercher les attachements que vous êtes en train de redévelopper et rester ainsi libres vis à vis d’eux dès lors que vous les reconnaissez.

En conclusion :

On ne peut accéder au bien-être avec les attachements développés dans notre passé : il faut oublier l’image que l’on a de soi et accepter de vivre le moment présent en se plaçant en observateur de notre environnement. Surpasser son « ego » et devenir une « conscience » est le moyen de goûter à la liberté suprème, la « liberté d’être ».

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

, , ,

Laisser un commentaire

2 Réponses à Dépasser son ego pour plus de bien-être.

  1. Les-RPG.com 18/12/2011 à 13:08 #

    Bonjour Jean-Pascal,
    Repousser ses propres limites pour se sentir mieux est une excellente idée à condition que cela ne nous pousse pas à nous surestimer et à commettre quelques bêtises. Comme il est dit dans le vieil adage, la liberté de soi-même s’arrête où commence celles des autres.

  2. Jean-Pascal 18/12/2011 à 15:55 #

    Bonjour,
    Il n’est pas nécessairement besoin de repousser ses limites mais de dépasser le carcan que la société nous construit chaque jour et de réagir de manière plus instinctive, je serais presque tenté de dire plus « animale » mais ce serait là aussi exagéré. En fait, il suffit de devenir spectateur du monde et non plus d’intérioriser et de se forcer à réagir à notre environnement.

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.