Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Le burnout aura-t-il votre peau ?

Le burnout entraîne un état de fatigue chronique intense et une dépression qui peut conduire au suicideEn ces premiers jours de mai, fête du travail oblige, j’ai envie de développer un sujet encore inédit sur ce blog, le burnout. Considéré comme le mal professionnel du siècle, ses effets dévastateurs sur le bien-être de ceux qu’il atteint ne sont plus à prouver. Mais, qu’est-ce précisément que le burnout, comment opère-t-il et est-il possible de s’en prémunir ? Autant de questions auxquelles je vais m’efforcer de répondre au fil de cet article.

 

La genèse du burnout

Si l’on s’en tient à la signification primaire, le burnout est le fait de se consumer de l’intérieur. Il s’agit en réalité d’une forme de combustion lente, d’une brûlure « à petit feu » puisque le burnout ne survient jamais brutalement. Il résulte de deux facteurs :

–          Une accumulation progressive de stress.

–          Un engagement professionnel trop intense qui tourne à l’obsession.

Le burnout n’est pas contrairement à ce que beaucoup pensent une affection psychologique mais une véritable pathologie physique, notre corps se mettant dans un état de protection à la suite d’un épuisement à la fois physique et sensoriel. La particularité du burnout sur les autres formes d’épuisement est de toujours être lié au milieu du travail et au stress chronique.

Il n’existe pas de prise de conscience de cette dérive : ni la personne concernée, ni son entourage ne se rendent compte au départ de l’apparition de ce stress chronique. Au contraire, on a l’impression de côtoyer une personne dynamique, très motivée, toujours dispo et assumant un rythme de travail infernal.

Simplement, oublier ses limites conduit un jour au syndrome epuisement et à perdre le contrôle : c’est le burnout.

Le burnout est le résultat d'un stress chronique toujours lié au monde du travail

Burnout : Symptômes avant-coureurs :

Nous venons de voir que le burn-out venait sans crier gare mais il existe heureusement certains signes qui doivent mettre en alerte à condition de savoir les identifier.

–          Des problèmes professionnels qui persistent pendant le week-end ou les vacances : ce sont des signes d’un stress professionnel excessif.

–          Des difficultés de sommeil : endormissement tardif, insomnie ou cauchemars.

–          Une fatigue persistante et inexpliquée : si votre médecin ne décèle aucune pathologie et si vous vous sentez fatigués même le lundi matin, il est temps de penser au burnout.

–          Une diminution de la capacité de travail et un manque de concentration : la conséquence immédiate est un allongement du temps nécessaire à l’exécution d’une tâche donnée et donc une nécessité d’augmenter son temps de travail. C’est le début d’un cercle vicieux qui aboutit au burnout.

–          La perte de confiance en soi et en ses capacités : l’apparition de doutes rend le travail moins efficace et l’on se retrouve dans la situation précédente.

Tout le monde est-il égal face au burnout ?

Les études démontrent clairement qu’il existe des facteurs de risque liés soit à certaines professions, soit à certains caractères :

–          Les personnes perfectionnistes et très exigeantes avec elles-mêmes.

–          Les travailleurs indépendants qui manquent souvent de repères relatifs à un rythme de travail « normal ».

–          Les personnes qui exercent un métier à forte connotation sociale (pompiers, infirmiers…) ou très impliquées dans les relations aux autres (management).

En résumé, le burnout est favorisé par les métiers qui supposent une très forte implication personnelle et dans lesquels la limite entre vie professionnelle et vie personnelle n’est pas toujours bien définie.

Fatigue et solitude sont souvent responsables des addictions lors de burnout

Quelles sont les conséquences immédiates ?

On entend souvent les individus qui ont été concernés dire que le burnout a failli les tuer. Cette affirmation peut sembler excessive mais ne l’est pas en réalité en raison des conséquences à la fois psychologiques (provoquant une tendance au suicide) et physiques du burnout :

–          Isolement social de plus en plus poussé avec le travail comme prétexte au repli sur soi.

–          Perte de contact avec les collègues de travail : l’employé concerné évite la machine à café ainsi que les réunions.

–          Colère et irritabilité qui s’expriment tant vis-à-vis des collègues que des clients (et souvent aussi à la maison).

–          Crises de larmes inexpliquées qui induisent souvent un sentiment de culpabilité, lui-même souvent à l’origine de l’aggravation du burn-out.

–          Passage d’un comportement exemplaire au travail à une attitude laxiste (travail bâclé, non-respect des horaires de travail).

–          Rejet par les subordonnés auxquels il est demandé un surcroît de travail, dans une ambiance exécrable.

–          Troubles physiques parfois graves ou très invalidants : mal au dos, migraines, dérèglements digestifs, affections dermatologiques …

–          Addictions de toute nature : du café aux drogues douces ou dures en passant par l’alcool et les médicaments anxiolytiques ou antidépresseurs (en réalité, toute substance susceptible de faire face à la fatigue intense ressentie).

 Comment faire face au burnout?

Ce pourrait être l’objet d’un prochain article (et ce le sera peut-être) mais j’ai appris qu’un spécialiste du bien-être au travail est en train de préparer une série de vidéos sur la conduite à tenir pour sortir du burnout. Je suis en contact avec lui et je serai à même de vous prévenir dès qu’elles seront en ligne ce qui ne devrait plus tarder.

Afin de pouvoir vous informer au plus tôt sur la disponibilité de ces outils gratuits, j’ai juste besoin de pouvoir vous joindre le jour J et je remercie ceux d’entre vous qui se sentent concernés ou sont tout simplement intéressés ou curieux de laisser leurs coordonnées dans le petit formulaire ci-dessous.

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

Prenez bien soin de vous et à très bientôt.

jean-pascal guillon webmaster du blog les livres du bien-être : santé bien-être et développement personnel

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d'aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j'espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d'améliorer votre qualité de vie. C'est ce que j'ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d'années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

Laisser un commentaire

16 Réponses à Le burnout aura-t-il votre peau ?

  1. Guillaume de Maigrir vite et Bien 07/05/2014 à 10:56 #

    Bonjour Jean-Pascal,

    Excellent !
    En lisant l’article j’ai eu l’impression de revivre ma dernière expérience professionnelle d’expat.

    Prise d’un poste de management mais aucun moyen humain à ma disposition. Devant l’impossibilité de faire face à la charge de travail et la sollicitation 7/7j 24/24h, commence la lente descente en enfer. Repli sur moi-même, contact limité avec les collègues, irritabilité, dépression, sensation de régression mentale. Ma copine était loin et elle m’a vu chuté de jour en jour sur Skype.

    Voyant la chose venir à grand pas j’ai préféré démissionner. Depuis je n’ai jamais été aussi heureux. Je fais des choses qui m’intéresse vraiment à travers mon blog et j’écris aussi un livre. Faire ce qu’on ‘aime n’a pas de prix :).

  2. Magalie 07/05/2014 à 11:04 #

    Bonjour, dans ton article précédent tu a bien préciser le faite de s’épanouir dans son boulot et c’est une cause de bonheur, j’ai voulu commencer par cette solution cotre ce phénomène de « burnout » qui est un mot anglais j’imagine
    Les première à trouver des solution pour contrer ce phénomène sont les Américains avec une aisance ajouter sur les lieu de travail, un espace plus conviviale: jeux,bouffe et même sieste parfois, les espaces de coworking aussi aide à dépasser le stress du boulot !

  3. Jean-Pascal Guillon 07/05/2014 à 11:06 #

    Merci Guillaume pour cette appréciation et bravo pour votre réaction salutaire face à une situation de burnout.

    J’ai en effet essayé de coller au plus près de la réalité, ayant aussi de mon côté subi cette situation par le passé en tant qu’entrepreneur indépendant.

    Un des buts de cet article est justement de donner à chacun les moyens de repérer la situation de danger avant qu’il ne soit trop tard.

    Il est alors temps de reprendre sa vie en mains, comme vous l’avez fait avec succès tout comme moi.

    Prenez bien soin de vous et à bientôt.

  4. Jean-Pascal Guillon 07/05/2014 à 11:31 #

    En effet, Magalie, nous passons une bonne partie de notre vie au boulot et il ne peut y avoir de bien-être personnel sans bien-être au travail (à de très rares exceptions près de personnes dotés d’une force de caractère au dessus de la normale). Certains entreprises, notamment outre-atlantique, l’ont bien compris et constatent maintenant des effets positifs de leur politique de management humain sur leur productivité. Nul doute que cela va finir par se développer aussi chez nous. Patience …

  5. Emma 09/05/2014 à 09:47 #

    Oui, il est là l’article qui est bien d’actualité et l’a toujours été d’ailleurs
    Ce phénomène est le pire de ce qui peut nous arriver dans la vie, car ça à un impact sur toute votre vie hors travail : Famille, amies et autre vie sociales
    Les conséquences peuvent être détériorant dans certains cas
    Il faut toujours êtres objectifs dans tous ce que nous faisons et penser qu’il y a une vie après le travail
    La suite est attendue avec suspens 🙂
    Merci et bon weekend

  6. Jean-Pascal Guillon 09/05/2014 à 11:01 #

    C’est effectivement un événement susceptible de détruire toute une vie donc … gravissime. Toute notre société tourne autour du travail et l’impact du burn-out est simplement terrifiant. Penser qu’il y a une vie après le travail est un acte de bon sens mais qui pour de multiples raisons n’est pas toujours suivi d’effets.

    Pour les remèdes, je promets d’écrire prochainement un billet sur le sujet mais, en attendant, je ne peux que vous conseiller de profiter de l’expertise de Pierre Cocheteux, spécialiste des risques psycho-sociaux en visionnant gratuitement les vidéos qu’il vient de mettre en ligne sur http://goo.gl/cfB9Bh

    Très bon week-end Emma et à très bientôt.

  7. Magalie 12/05/2014 à 13:26 #

    Patience oui, tu l’a dit et ça peut être aussi une des solutions pour contrer le burnout.
    La suite est attendu sur ce sujet
    Merci encore pour évoquer des sujets d’actualités comme celui ci

  8. Sejourning 12/05/2014 à 14:43 #

    Super! Je n’avais jamais entendu parler du Burnout de manière si détaillée, cette pathologie est très fréquente dans les postes à haute responsabilité dans les entreprises. Je ne m’y connais pas énormément, mais j’ai déjà eu l’occasion de voir des collègues dans cette situation, c’est particulier…
    Merci pour vos explications, c’est un excellent article.

  9. Jean-Pascal Guillon 13/05/2014 à 12:48 #

    En effet, la fréquence du burnout est souvent proportionnelle à l’ampleur des responsabilités supportées. Le mot « particulier » est bien faible pour caractériser un état qui peut détruire toute une vie quand il ne conduit pas au suicide. C’est pourquoi il est capital de savoir en repérer les symptômes puis aussi de savoir ce qu’il est possible de faire pour réagir.

  10. Jean-Pascal Guillon 13/05/2014 à 12:51 #

    Je ne suis pas bien convaincu que la patience soit un remède au burnout. La suite de cet article va venir mais en attendant, je complète mes informations grâce aux vidéos réalisées par Pierre Cocheteux http://goo.gl/cfB9Bh J’aurai ainsi encore plus de matière à vous délivrer très bientôt. Prends bien soin de toi.

  11. Emma 14/05/2014 à 11:22 #

    Merci pour le lien 😉 et à très bientôt aussi

  12. Katelina 21/05/2014 à 11:08 #

    Je confirme que pour moi, le symptôme est une incapacité foncière à mettre de côté le boulot le week-end et les vacances. Partir en vacances, c’est un risque. Je crois que nous avons plus que jamais besoin d’astuces, de conseils et de prise de recul pour saisir les signes du burn out et s’en prémunir.

  13. Jean-Pascal Guillon 21/05/2014 à 11:48 #

    Bonjour Katelina.
    A vous lire, je crois qu’il est plus qu’urgent que vous preniez connaissance du programme proposé par Pierre Cocheteux pour prévenir les dégâts du burnout. Le suivre ne vous rendra pas (bien au contraire) moins opérationnelle dans votre vie professionnelle mais pourra vous éviter … de ne plus avoir de vie professionnelle du tout.
    Je me permets de vous redonner le lien d’accès aux vidéos gratuites : http://goo.gl/cfB9Bh
    Prenez bien soin de vous.
    Jean-Pascal

  14. Le chirurgien 11/08/2014 à 19:47 #

    Il serait peut être temps de faire un peu de maths!
    Toute personne courant un risque de burnout, serait trivialement en quête de résultats suite a un effort, en attente de ROI et surtout de bonheur.
    Le bonheur est désormais une science exacte -ou presque- si l’en crois une nouvelle équation, pour le moins complexe, une équation apparue dans Time – article intitulé This is the equation for Happiness.

    A bientôt
    Ghislaine

  15. Jean-Pascal Guillon 11/08/2014 à 20:06 #

    Si le bonheur est une science exacte, ce n’est pas à mon sens par cette conception du travail que l’on résoudra l’équation. Redécouvrons les choses simples et fondamentales, rien de tel que de garder les pieds sur terre pour ne pas passer à côté du bonheur.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le burnout aura-t-il votre peau ? | Les li... - 07/05/2014

    […] En ces premiers jours de mai, fête du travail oblige, j’ai envie de développer un sujet encore inédit sur ce blog, le burnout. Considéré comme le mal professionnel du siècle, ses effets dévas  […]

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.