Top Navigation

   
Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.
   

Bonnes résolutions 2013 : pour commencer, rendre mon blog neutre en carbone

un blog neutre en carbone est une des bonnes résolutions de cette année pour le bien-être de la planèteBonnes résolutions, comme chaque année en ce jour du premier janvier, chacun fait la promesse de se séparer de son vilain défaut favori ou de se consacrer un peu plus aux autres ou à l’un des maux de la planète. Nous venons de survivre à l’apocalypse annoncée à grand bruit par les medias mais tout n’est pas gagné loin de là et il est grand temps de délaisser égoïsme et consumérisme forcené pour se consacrer à la cause la plus importante : préserver la vie.

Pour ma part ou du moins en ce qui concerne ce blog, ma première résolution sera de souscrire à l’initiative blog neutre en carbone. Ce sera ma petite contribution, ma petite pierre ou plutôt devrais-je dire mon premier arbre au profit de la préservation de la terre. Je suis en effet persuadé que des petits gestes écolos de cette nature peuvent faire partie des bonnes résolutions et contribuer ainsi à plus de bien-être pour les générations futures.

Quel en est le principe ?

L’initiative « blog neutre en carbone » ou « blog zéro carbone » consiste à échanger la mise en place d’un logo bien visible et d’un article de présentation contre la plantation d’un arbre quelque part en France. Ainsi celui-ci aura pour mission de compenser jour après jour et pendant toute la durée de sa vie les émissions de carbone générées par le blog.

Déjà plus de 1000 blogs arborent le badge « blog zéro carbone » et donc une première plantation d’arbres a été effectuée en France (pour effectuer cette captation de carbone au plus près des internautes qui ont placé l’écologie parmi leurs bonnes résolutions) sous le contrôle de l’institut Ecocert chargé d’évaluer la bonne séquestration du carbone par la plantation.

 un blog neutre en carbone parmi les bonnes résolutions de ce début d'année 2013 pour le bien-être de la planète

Rendre un blog neutre en carbone fait partie des bonnes résolutions possibles

C’est aussi simple que cela et je vous engage toutes et tous à inscrire cette démarche dans vos bonnes résolutions de ce début d’année. Permettre à son blog de devenir neutre en carbone est certes un tout petit geste mais, en protection de l’environnement plus qu’ailleurs, les petits ruisseaux forment les grandes rivières. Un arbre planté pour chaque blog devenant neutre en carbone, cela peut faire des dizaines de milliers d’arbres et pourquoi pas des millions d’arbres … un geste écologique pour compenser la déforestation qui affecte certaines zones de la planète.

Alors pour vos bonnes résolutions de nouvel-an, pensez à la planète et rendez votre blog neutre en carbone en affichant fièrement le badge « blog zéro carbone ». Les générations futures vous en remercient par avance.

Bonne année 2013 à toutes et à tous.

jean-pascal guillon webmaster du blog les livres du bien-être : santé bien-être et développement personnel

Le blogging est un hobby mais le bien-être, la nature et le développement, que d’aucuns qualifieront de durable et moi plutôt de responsable, sont de vraies passions. Lecture et écriture sont pour moi des outils de détente et j’espère au travers de mon blog vous communiquer mon intérêt pour ces sujets et vous permettre d’améliorer votre qualité de vie. C’est ce que j’ai décidé de faire au quotidien depuis déjà un certain nombre d’années et ça fonctionne pour moi, alors pourquoi pas pour vous?

, , ,

Laisser un commentaire

12 Réponses à Bonnes résolutions 2013 : pour commencer, rendre mon blog neutre en carbone

  1. Corentine 03/01/2013 à 17:05 #

    Très bonne initiative! Ca parait innocent mais surfer créé du CO2!

  2. Jean-Pascal 03/01/2013 à 22:44 #

    Une initiative à suivre par le plus grand nombre pour le bien-être de la planète.

  3. Philippe de Mon Site Web Pro 24/01/2013 à 21:36 #

    Une autre soluce complémentaire consiste à choisir un hébergeur qui a mis en place une démarche éco-responsable pour réduire son empreinte carbone dans toute son activité !!!

    Moi, s’ke j’en dis …. 🙂

  4. Jean-Pascal 24/01/2013 à 22:41 #

    Oui, Philippe, c’est effectivement une très bonne initiative. Reste toutefois que changer d’hébergement n’est pas forcément de tout repos.

  5. Leboucher 01/02/2013 à 18:03 #

    Bonjour,

    Ce genre d’initiative est bienvenue, chaque petite contribution à la diminution des rejets carbone permet d’envisager un cadre de vie des générations futures moins pessimiste qu’on ne le prévoit actuellement.
    Comme l’a souligné Philippe, le choix d’un hébergeur responsable devient aussi indispensable (sinon plus), la plupart joue le jeu aujourd’hui pour à la fois en faire un argument commercial… mais aussi réduire sa facture d’électricité.

    L’avenir, Google l’a peut-être déjà envisagé en implantant des serveurs sous des bureaux aux Etats-Unis : la chaleur chauffe ces bâtiments, le coût financier et les rejets carbone deviennent optimisés.

    Il n’y a pas forcément besoin de changer d’hébergement donc, l’hébergeur peut, lui aussi à un moment, changer ses habitudes : il y a au moins trois intérêts, dont celui des générations futures 🙂

  6. Jean-Pascal 01/02/2013 à 18:36 #

    Bonjour, oui je suis bien d’accord pour penser que l’avenir est plein d’espoir et que tôt ou tard chacun prendra conscience de ses responsabilités en matière d’impact environnemental. Le temps de l’insouciance est bel et bien fini et même s’il est hélas parfois un argument commercial sans bien-fondé réel, le souci de l’impact de tel ou tel service est bien de nos jours une réelle préoccupation … ne serait-ce que pour répondre à la pression de la concurrence.

  7. FTTH 18/02/2013 à 13:52 #

    Bonjour ! Félicitations pour cette belle initiative. Dans le même état d’esprit il y a de plus en plus d’hébergeur qui font en sorte que leur centre d’hébergement utilise des énergies vertes pour limiter la production de CO2.

  8. Jean-Pascal 18/02/2013 à 21:54 #

    Bonjour Florent. Oui Philippe a déjà posté avec raison un commentaire dans ce sens. C’est effectivement un critère à prendre en compte lorsqu’on choisit un hébergeur mais le « vert » est parfois mis en avant de manière abusive.

  9. Boris 29/04/2013 à 10:48 #

    Bonjour,
    bien que l’intention soit bonne, il est naïf de penser que l’on peut compenser les émissions de gaz à effet de serre liés à internet en plantant un arbre. Outre 5g de CO2 émis à chaque clic sur le web, l’énergie grise, c’est-à-dire celle nécessaire à toutes les étapes de l’utilisation d’un bien ou d’un service – de la conception au recyclage, en passant bien sûr par l’utilisation – dépasse largement les bienfaits d’un arbre planté. Le CO2 n’est pas un polluant, mais c’est l’arbre qui cache la forêt, puisqu’on parle d’arbres… Les nouvelles technologies, la miniaturisation à outrance, la « dématérialisation », sont des sources de destruction d’écosystèmes et d’humain, de matières premières et de ressources non renouvelables (terres rares par exemple), d’autant plus qu’elles suggèrent un moindre impact environnemental, « puisque c’est plus petit et qu’on n’utilise pas de papier ! ». je vous invite à vous pencher sur le sujet et à lire les critiques de la sacro-sainte technoscience : Cédric Biagini, la Décroissance, Pièces et main d’oeuvre et plus en amont Jacques Ellul, Ivan Illich. Le développement durable est un leurre : pensez-vous que l’on sauvera la planète en fermant le robinet quand on se brosse les dents (tout en remplissant la piscine) ? Le progrès technologique a entres autres effets pervers l’effet rebond, qui légitime le consumérisme… Ouvrons les yeux !

  10. Jean-Pascal Guillon 29/04/2013 à 23:08 #

    Bonsoir Boris. Je n’ai d’une part pas l’intention de changer le monde simplement avec mon blog et d’autre part je crois que les efforts de chacun mis bout à bout finiront par agir positivement sur notre planète. Maintenant, revenir à l’âge de pierre, non merci !

  11. Boris 30/04/2013 à 10:08 #

    Bonjour, il va de soi que l’on ne changera pas le monde ainsi ; d’ailleurs, les bonnes initiatives ont une action limitée par l’inertie des pouvoirs publics et l’absence de réelle volonté politique, seule à même de « changer le monde ».
    Mais soyons lucides : même si l’image est belle et plaisante, non, le colibri n’éteint pas d’incendie en apportant des gouttes d’eau. Vous ne voulez pas revenir à l’âge de pierre ? Précisément, la course au progrès, à la possession matérielle, à l’accumulation, nous précipite vers l’âge de pierre. Combien de Fukushima, d’Erika, de grippes porcines, de Mediator faudra-t-il pour que l’on cesse de se mentir ? Le monde moderne est une entreprise de destruction de l’Homme et de son environnement. Nous sommes tel l’orchestre du Titanic continuant à jouer tandis que le navire sombre. Il est facile de répondre aux arguments de la décroissance par des poncifs ressassés par les médias aux ordres, mais les faits sont têtus…

  12. Jean-Pascal Guillon 30/04/2013 à 14:52 #

    Je ne défends nullement le système actuel et encore moins les politiques qui n’ont aucune action concrète derrière les effets d’annonce : le seul fait de pouvoir acheter un « droit à polluer » me scandalise. Je plaide plutôt pour une course au « progrès utile », le seul qui puisse justement résoudre nos problèmes, et je milite contre l’inertie des pouvoirs publics et le pouvoir insolent des industriels et financiers qui les manipulent. Je ne veux pas en effet revenir à l’âge de pierre mais un monde moderne au SERVICE de l’homme et de son environnement grâce à la technologie raisonnée.

Recevez chaque mois la lettre du bien-être et bénéficiez
gratuitement de 30 jours de coaching santé et bien-être.
Je déteste le spam tout autant que vous. Votre adresse est en totale sécurité.